S’intéresser à l’autre vs participer à son appel

S’intéresser à l’autre vs participer à son appel

Être concerné pour l’autre est une chose importante, mais participer activement dans son appel est un niveau supérieur d’investissement. Si on se concentre sur les couples qui sont dans le ministère, qui œuvrent dans le Corps de Christ ou l’Église, nous remarquons que bien souvent leurs appels respectifs sont similaires ou complémentaires.

De Sébastien :

Ex: Un des deux est Pasteur et l’autre prophète, on distinguera néanmoins que le pasteur sera prophétique et le prophète très proche des brebis et concerné.

Autres exemples : leader de louange et danseur : ils œuvrent dans le domaine des arts se basant sur la vie des Lévites, la louange et l’adoration sont incontournables pour eux.; apôtres les deux ou selon l’autre appel, la structure ministérielle en sera influencée et marquée en liant; enseignant et pasteur ou docteur, évangéliste et chantre… Bref, en fait ce qui compte est que vos appels respectifs puissent se conjuguer pour avoir un plus fort impact dans la vie des âmes.

Il y a aussi des appels avec des intonations tels que : Pasteur/évangéliste, Prophète/doctoral, etc. Le second va souligner une note dans le premier enrichissant d’autant plus le ministère en question.

De plus, l’appel n’est pas limité aux cinq ministères dans les églises, mais également dans la multitude diverse des secteurs dans notre société qui sont tout autant de zones et territoires dans lesquels nous sommes mandatés pour atteindre les âmes. L’objectif de Dieu est les âmes.

Exemples : les prisons ( les hommes, les femmes, les jeunes…), les familles, les familles (dysfonctionnels, reconstitués, d’accueils…), les délinquants, les gangs de rue, les réseaux de prostitutions, l’immigration, l’entrepreneuriat, l’éducation, le monde du spectacle, la politique…

1 Pierre 4.10 ‘‘Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu’il a reçu,’’

quelle grâce de pouvoir œuvrer ensemble dans une vision commune où l’un et l’autre pourrez -vous exprimer librement et mettre vos dons et talents au service du Roi des rois conformément à Sa volonté. Il est certain que nous ne sommes pas tous impliqués avec le même zèle, n’avons pas le même niveau de révélation, été touché de la même façon par Christ… En fait cela est très relatif à chacun. Une chose est sûre, nous nous devons d’agir dans les intérêts du royaume. De plus, il est bien plus encourageant et motivant de marcher à deux dans une mission commune que seul. Très souvent, les couples sont appelés à agir conjointement, afin d’être un soutient l’un pour l’autre, dans toutes les sphères de la vie (esprit, âme et corps).

Amos 3.3 ‘’Deux hommes marchent-ils ensemble sans s’être concertés ?’’.

Je dirai même plus… Que cela soit l’homme ou la femme qui entre dans son appel, l’autre devrait systématiquement suivre et encourager. Ne devrions-nous pas être un encouragement perpétuel pour l’autre ?

Être plus qu’un motivateur en parole, mais en actions, en investissements, en moyens, en temps, en écoute et réellement pousser celui des deux qui à oser embrasser son appel. En vérité, cela est un devoir. Nous avons pris cette décision de s’unir avec une autre personne, de la chérir et de l’aimer et d’être UNE seule chaire. Nous devenons membres participants et également actionnaires de ce que fait l’autre pour le royaume. Une part te revient aussi.

Quand tu aides l’autre à accomplir sa destinée, tu lui prouves que tu crois en elle et en ses capacités, tu appuies ses actions et la renforce, la conforte dans son appel et dans ce que Dieu a déposé dans son cœur. L’un peut être le porteur de la vision et l’autre une aide, tout comme serait un architecte et un constructeur pour bâtir une maison.

Exactement comme le roi David qui avait reçu la vision du temple et ne pouvant l’accomplir, participa en apportant toutes les ressources possibles à Salomon, afin qu’il puisse réaliser la mission divine.

Être présent dans l’appel de l’autre ou celui qui est commun, cimente le couple et le propulse à une dimension supérieure. Ils sont rattachés, liés, soudés pour une raison supérieure à eux même, qui les transportent à un nouveau niveau de confiance. Ils expérimenteront automatiquement un besoin viscéral dans lequel ils devront s’abandonner à Dieu, les entraînant dans un voyage dont les épreuves renforceront leur intimité au-delà te tout ce qu’ils auraient pu imaginer.

Êtes-vous prêt à vivre la manifestation du royaume, ensemble ?