L’obéissance et la soumission

L’obéissance et la soumission

Obéir en toute chose, voir aveuglement ne veut pas dire de se faire exploiter ou manipuler. Être dans une attitude d’obéissance et de soumission demande un niveau de confiance absolue. 

De Sébastien :

La soumission n’est pas de régner en dictature, mais comme un faiseur de paix, et ici, je parle à l’homme de la maison, le chef de famille. Se retrouver en position d’autorité nous oblige à endosser des responsabilités en rapport avec ce statut. Nous aurons à rendre des comptes, et pas à n’importe qui, non à Christ ! Mais comment devrions-nous manifester notre autorité au sein de notre couple et foyer ? Exactement comme en Le Christ et le Père. La position d’autorité nous fait faire attention quant aux choses que nous demandons et aux péchés qui peuvent y être rattachés.

Si nous gardons toujours à l’esprit que, quoi que nous fassions, cela est fait par et dans l’amour, on ne désirera, alors, que le bien-être de l’autre, ainsi il n’y aura pas d’abus de quelle nature que cela soit et la confiance restera établi pour l’harmonie règne.

L’amour est la substance de Dieu et tout ce que nous faisons devrait être dans cette optique. Si nous aimons vraiment l’autre, sans l’idolâtrer et le déifier, nous devrions être passionnés l’un pour et envers l’autre. Le plus possible nous devrions rechercher sa présence, être prompt à agir pour son bien et en ce qui concerne, l’homme (le mâle) jusqu’à mourir pour elle (à soi-même, ce qui veut dire tuer l’ego). Christ, Lui l’a fait. Mourir à soi-même et faire parler Christ qui vit en nous pour l’aimer, elle.

Être soumis l’un à l’autre dans la même vision et la même mission en retirant l’orgueil.

Également, reconnaître la sagesse et les révélations mutuelles pour avancer ensembles, côté à côte.

La hiérarchie de Dieu est: Christ à la tête de l’Église , Il ne l’oblige pas, mais Lui montre l’exemple et la guide en l’inspirant, non en la menaçant. Puis la Parole nous demande, à nous époux, d’aimer nos épouses comme Christ aime l’Église.

Jésus nous dit Lui-même de nous aimer les uns les autres comme nous-mêmes et que l’homme et la femme ne feront qu’une seule chair, alors qui de sensé cherchera à se détruire ? Soyons des offrandes, des sacrifices d’amour l’un envers l’autre, car nous avons et nous nous sommes consacrés, engagés, dans ce but envers l’autre, pour l’honorer, l’aimer et le/la chérir dans toutes les circonstances, bonnes et mauvaises.

Réjouissons-nous, car le meilleur est à venir, puisque nous sommes renouvelés et vivifiés dans Sa présence. C’est dans notre relation verticale que celle horizontale sera manifeste : vers Dieu verticalement et ceux qui sont sur terre horizontalement (comme la croix et la relation avec Dieu demande plus de profondeur).

De Leslie :

Il est difficile d’obéir à Dieu et de se soumettre à son époux lorsque nous avons été enseignées, au sein de l’église, que nous devions nous soumettre quasiment “de gré ou de force” parce que c’est ainsi la volonté de Dieu. Cela est LE mauvais message à donner à une femme, soyons bien d’accord. L’autre mauvais message est de définir la soumission de l’épouse comme un esclavage. “L’homme est l’homme et toi, femme, soumets-toi !”…

Recadrons un peu les choses d’une manière biblique svp.

Genèse 1.26-28Puis Dieu dit: Faisons les hommes de sorte qu’ils soient notre image, qu’ils nous ressemblent. Qu’ils dominent sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur les bestiaux sur toute la terre et sur tous les reptiles et les insectes. Dieu créa les hommes de sorte qu’ils soient son image, oui, il les créa de sorte qu’ils soient l’image de Dieu. Il les créa homme et femme. Dieu les bénit en disant: Soyez féconds, multipliez-vous, remplissez la terre, rendez-vous en maîtres, et dominez les poissons des mers, les oiseaux du ciel et tous les reptiles et les insectes.

Ici nous parlons de l’espèce humaine. Donc hommes et femmes sont appelés à dominer et créés à l’image de Dieu. Ici, nous avons tous deux reçu une mission, ensemble.

Nous voyons en Genèse 2, la création d’Adam et son mandat (qui est le même que ci-dessus)… Puis vint Ève…

Genèse 2.18 : L’Eternel Dieu dit: Il n’est pas bon que l’homme soit seul, je lui ferai une aide qui soit son vis-à-vis.

Que cela signifie-t-il ? Une aide qui sera son miroir, une aide dans laquelle il pourra se regarder. C’est pour cela que nous sommes sortie de sa côte et non de son talon. Non pour marcher derrière mais à côté, tant dans le naturel que dans le spirituel. Si l’homme est la gloire de Dieu, nous sommes la couronne de l’homme. Si l’homme vient d’une matière minérale (représentant la force et la puissance), nous avons été créées à partie d’une matière organique (représentant le cœur et l’émotion).

Mais reprenons le concept même de la soumission.

C’est être sous la même mission que… notre mari

Quelle est la mission de l’homme ? De peupler, d’assujettir, de dominer… mais aussi tout comme Christ l’a fait (rapport Christ/homme/époux) et le commande à Son Église (Église/Épouse/épouse) est de faire des nations des disciples, tout en respectant et en obéissant tant à notre époux qu’à notre Époux.

Maintenant, comment bien vivre le concept de “soumission” au sein de notre mariage ? Par un très simple, mais ô combien puissant exemple.

Le mari : représente le toit de la maison. Savais-tu qu’un toit ne peut vivre sans mur ? Il protège la maison, la couvre au-dessus de sa tête (et même parfois autour lorsqu’il y a une galerie). Mais il ne peut tenir seul.

L’épouse : les murs de la maison. Les murs, eux, peuvent être érigés et se tenir droits seuls… Par contre, s’il n’y pas de toit, ils seront sans protection.Devenant sujets aux intempéries, à la moisissure, aux bêtes etc.  La maison a besoin d’un toit pour être protégée et couverte.

Voici ce qu’est la soumission. Lorsque chacun de nous connait sa place s’en en abuser, qu’il respecte l’autre dans sa fonction et que les deux obéissent à Dieu, mais aussi, Lui sont soumis. Car ne l’oublions pas, si la femme est soumise à l’homme… L’époux, quant à lui, doit l’aimer comme Christ aime l’Église.

Qu’avez-vous appris aujourd’hui ? Laissez votre commentaire ci-dessous et continuons ensemble la discussion.