Notre perception est-elle bonne ?

Notre perception est-elle bonne ?

Regardons-nous un instant. Il est amusant de voir dans des vidéos le comportement des gens dans différentes situations. En fait il est très intéressant de voir leurs réactions. Cela est très révélateur. Que se passe-t-il lorsque nous nous voyons au travers d’une de ces vidéos ? Quelle est notre perception quant à nous-mêmes ?

De Sébastien et Leslie :

Quelles sont nos pensées ? Vis-à-vis de nous-mêmes ? Avons-nous des pensées de jugements portant sur diverses choses ?

Réagissions-nous de la même manière que lorsque c’est un étranger ? Sommes-nous critiques ? L’accepterions-nous ? Cela peut être très significatif de la perception que nous avons de nous-mêmes et des autres.

À quel niveau nous acceptons-nous ? Nous aimons-nous ? Avons-nous les yeux de Dieu pour nous regarder avec Son regard ? Regarder les autres ?

Un adage dit ceci :

” Si vous traitez un individu comme il est, il restera comment il est. Mais si vous le traitez comme s’il était ce qu’il devrait être et pourrait être, il deviendra ce qu’il doit être et pourrait être “.

Pratiquons-nous l’encouragement ? En parlant à notre conjoint, nos enfants ou nos amis ? Au lieu de se concentrer sur ce qu’ils font de mal et ne voir que leurs fautes, si on commençait à les traiter comme s’ils étaient déjà tout ce qu’ils pourraient être ?

Que se passerait-il si nos paroles naissaient de la vision de leur potentiel accompli au lieu de leur réalité actuelle ?

En agissant ainsi, nous commencerions à les voir grandir et prospérer comme jamais nous ne l’aurions imaginé. Ce sont des mots de cette catégorie qui ont le pouvoir d’influencer les gens pour la vie.

Croyez-le, les gens dans ta vie savent déjà (pour la plupart) ce que sont leurs problèmes et leurs faiblesses ; ils n’ont pas besoin de nous pour le leur dire ou rappeler. Nous ne faisons que retourner le couteau dans la plaie comme le dit si bien une expression populaire française.

Lorsque nous devenons une source d’encouragement pour eux plutôt qu’une de critique, nous nommons le problème et cherchons une solution.

Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme – 3 Jean 1.2

Aspirons à devenir une solution et non un problème supplémentaire. Coopérons avec eux dans leur construction en étant une ou faisant partie de la solution et non une partie du problème.

Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. ” – Matthieu 22.39

Sommes-nous critiques ou un encourageant ? Quels sont les moyens que nous pourrions trouver pour devenir une personne plus encourageante ?

Quelqu’un a dit: “Si la connaissance est la mémoire du cerveau, la reconnaissance est celle du cœur “. Tirée de la phrase du poète Hans Christian Andersen.

En tant que couple, époux et épouse, nous ensemençons nos enfants qui vont reproduire ce qu’ils voient et entendent. Respectivement, futur homme et femme apprennent et vont reproduire ce dont ils sont témoins.

Ils vont être influencés par nos comportements réceptifs.

Que notre Seigneur Jésus-Christ lui-même et Dieu notre Père, qui nous a aimés et qui nous a donné par sa grâce une consolation éternelle et une bonne espérance, encouragent votre cœur et vous affermissent dans toute bonne œuvre et dans toute bonne parole! ” – 2 Thessaloniciens 2.16-17

Demeurons conscients de ces choses importantes pour les prochaines générations. Nous pouvons changer le monde une personne à la fois, une âme, une vie, un cœur, à la fois reconnectés au Père.

C’est en recherchant ardemment l’amour et la réconciliation auprès du Père que nous recevrons nos guérisons et ainsi, nous pourrons l’apporter aux autres au travers de notre couple et de notre famille. L’Amour de Christ rayonnera.